PANORAMA ECO BOIS

Tout savoir sur LE BOIS en Côte-d'Or

La filière bois est le reflet d’un savoir-faire qui va de la sylviculture à la fabrication de meubles en passant par l’exploitation et le sciage du bois. Avec une surface boisée de 317 979 ha, la Côte-d’Or bénéficie d’un positionnement stratégique au cœur de plusieurs grands massifs forestiers. Son taux de boisement, de 30 % en moyenne, atteint plus de 50 % dans le Morvan. La forêt domaniale de Chatillon-sur-Seine est la plus grande de Bourgogne. Sur ce territoire, de nombreuses unités industrielles de transformation du bois se sont implantées offrant ainsi des débouchés aux produits forestiers locaux ou extérieurs. Le secteur du bois et de l’ameublement représente plus de 1 000 emplois répartis dans de nombreuses petites et moyennes entreprises.
 
  • Forte présence de PMI aux savoir-faire particuliers : tonnelleries, fabricants de caisses en bois…
  • Marché en plein développement, porté par un engouement de plus en plus fort pour le matériau bois.
  • Présence de plusieurs gares bois dotées d’installations et d’équipements dynamiques (aire de stockage, système de pesage, plate-forme bitumée,…)
Etablissements de 20 salariés et plus inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés
 
 
 
  • Plus de 90 établissements répartis sur tout le territoire, plus de 1 000 salariés
  • 1ère région française productrice de sapins de Noël 1/4 de la consommation nationale
  • 5ème rang des départements les plus boisés de France
  • La production d'emballage en bois est 2,6 fois plus représentée en Côte-d’Or qu’à l’échelle nationale
  • Indice de spécificité : Part du secteur côte-d’orien / Part du secteur national
  • Disques proportionnels aux effectifs salariés

Cliquer sur l'image pour agrandir

 

TONNELLERIE ROUSSEAU – Couchey - Le tonnelier inonde le marché mondial et a remporté le prix de l'International. La tonnellerie réserve entre 65 et 70 % du volume de sa production à l'export. (Novembre 2019)

SARL ROUSSEL - Chamboeuf - L’entreprise Roussel (production de bois énergie : bûches, granulés, plaquettes, paillage - 12 salariés) se diversifie dans la production d'hydrogène vert (à partir de biomasse) et dans la production d'énergie solaire (création de parcs photovoltaïques associés à du maraîchage et de l'élevage). Cette diversification représente 45 millions d’euros d’investissement et la création d'emplois. (Février 2019)

D'autres actualités sur le Bois